From BlenderWiki

Jump to: navigation, search
Blender3D FreeTip.gif
IMPORTANT! Do not update this page!
We have moved the Blender User Manual to a new location. Please do not update this page, as it will be locked soon.

Blender est distribué avec une douzaine d'effets intégrés, des effets qu'on pourrait qualifier d'universels. Certains opèrent sur deux bandes, certains sur une seule et d'autres créent une nouvelle bande tout à fait indépendante. Chaque effet améliore d'une certaine façon le contenu de l'animation ou permet des transitions de qualité professionnelle.

Effet "Add"

Entendez-vous le tonnerre?

L'effet Add ("Addition") ajoute deux couleurs l'une à l'autre. Le Rouge et le Cyan (Vert et Bleu) donnent du Blanc. Le Rouge et le Bleu donnent du "Magenta" (c-à-d du Mauve!). Le Rouge et le Vert donnent du Jaune.

L'effet Add fait donc l'addition des deux couleurs de vos bandes. Utilisez cet effet avec une bande-image de base (nous l'appellerons "bande-source") et avec une bande modificatrice (nous l'appellerons "bande-modificatrice"). La bande-modificatrice est soit une bande-couleur unie (générée par exemple avec l'effet Color Generator – cf. ci-dessous), soit un masque noir et blanc, soit une autre image. L'illustration ci-contre montre ce qui se produit quand vous ajoutez du gris à une image, et que vous animez l'effet dans le temps. L'image devient brillante parce que nous ajoutons du gris (Rouge à 0.5, Vert à 0.5 et Bleu à 0.5 – que nous noterons par la suite: RGB(0.5, 0.5, 0.5), "G" pour "Green", "Vert"). Ce qui donnera avec, par exemple, une couleur bleue RGB(0.1, 0.1, 0.5), un bleu clair RGB(0.1+0.5=0.6, 0.1+0.5=0.6, 0.5+0.5=1.0), qui conserve la teinte originale (les proportions entre les composantes R, G et B) mais est plus claire, lumineuse. Appliqué à toute l'image, de manière variable dans le temps, cet effet la fait "flasher".

Vous pouvez utiliser l'effet Add pour augmenter la brillance de l'image, ou, si vous utilisez un masque N&B, choisir d'augmenter la luminosité d'une certaine portion de l'image seulement. Le nœud Mix (dans les nœuds de compositing), en mode Add, fait exactement la même chose que cet effet, et se contrôle de la même façon en réglant le Factor ("Facteur") d'entrée.

Effet "Subtract"

L'effet Substract.

L'effet Substract soustrait les couleurs d'une bande de celles d'une autre bande. Vous pouvez faire le négatif d'une image avec cet effet ("blanc" moins "image"), ou inverser l'ordre des bandes et assombrir simplement l'image ("image" moins "gris" – si vous soustrayez du blanc de n'importe quelle image, vous obtiendrez du noir complet!). Soustraire du bleu d'une image blanche la rendra jaune, puisque le rouge et le vert donnent du jaune (synthèse additive – n'essayez pas avec vos tubes de gouache, ça ne marchera pas!).

Effet "Multiply"

L'effet Multiply.

L'effet Multiply multiplie deux couleurs. Blender utilisant pour les couleurs des valeurs entre 0.0 et 1.0, il n'a pas besoin de normaliser cette opération, la multiplication de deux termes compris entre 0.0 et 1.0 donnant toujours un résultat compris entre 0.0 et 1.0 (avec la représentation "traditionnelle" sur trois fois huit bits – de type RGB(124, 255, 56) –, les multiplications donnent des résultats bien trop "forts" – du style RGB(7316, 46410, 1848) –, qui doivent être "ramenés", normalisés, – en fait, divisés par 256! – pour "réintégrer" l'intervalle 0 à 255…).

Cet effet a deux usages principaux:

Avec un masque
Un masque est une image N&B qui, après multiplication avec une image "normale", n'affiche celle-ci que pour les zones blanches du masque (le reste est noir). Les séquences d'ouverture des "James Bond", où la caméra regarde James à travers le canon d'une arme, est une bonne illustration de cet effet.
Avec des couleurs unies
Multiplier une couleur unie avec une image "normale" vous permet d'atténuer sélectivement certaines teintes de celle-ci (et donc – symétriquement – d'en rehausser les autres). Par exemple, si vous avez un pixel brun RGB(0.50, 0.29, 0.05), et que vous le multipliez avec un filtre cyan (couleur unie RGB(0.0, 1.0, 1.0), vous obtiendrez une couleur RGB(0.0, 0.29, 0.5). Visuellement, le résultat atténuera les rouges et "rehaussera" (par symétrie – en fait, les valeurs ne sont pas modifiées!) les bleus et les verts. Physiquement, c'est le même effet que d'éclairer une barre de chocolat avec une lumière cyan. Émotionnellement, la végétation devient plus luxuriante, la mer ressemble à celle des Caraïbes et le ciel devient plus amical.
Note
Cet effet diminue la luminosité globale de l'image (le résultat sera toujours inférieur ou égal à la plus petite des opérandes). Si l'une des images est blanche, le résultat est l'autre image; si l'une des images est noire, le résultat est tout noir!


Effets "Cross" et "Gamma Cross"

Manual-VSE-Cross.png

L'effet Cross fait un fondu d'une bande à une autre, en fonction de la taille du chevauchement. C'est un effet visuel très classique et utile pour lier une séquence à une autre.

L'effet Gamma Cross utilise une couleur de correction pour faire le fondu, qui crée une transition douce plus accommodante pour l'œil.

Fondu au noir

Fondu au noir.

Plutôt que de passer directement d'une séquence à l'autre, de nombreux plans fondent au noir (c'est-à-dire que l'image disparaît progressivement, remplacée par du noir) puis ouvrent au noir sur le plan suivant (c'est-à-dire que le noir disparaît progressivement, remplacé par l'image).

Le réglage des pistes pour obtenir ce résultat est montré sur l'illustration ci-contre. Les deux bandes vidéo sont sur la piste (canal) 1, et vous ajoutez un "Générateur de couleur" (menu AddColor Generator) pour créer une bande de couleur unie (noir) sur la piste 2. Ajoutez ensuite deux transitions Cross, l'une de la première bande vidéo vers la bande couleur (piste 1 → piste 2), et l'autre, de la bande couleur vers la deuxième bande vidéo (piste 2 → piste 1). Ainsi, la première bande vidéo fondra au noir, puis la seconde s'ouvrira au noir. Bien sûr, vous pouvez utiliser n'importe quelle couleur pour faire cette transition. Le noir est "relaxant", le rouge, inquiétant. Vous pouvez aussi utiliser la couleur dominante du second plan pour l'ouvrir (si la couleur dominante est le bleu, vous ferez une ouverture au bleu).

L'effet "Alpha Over", "Alpha Under" et "Alpha Over Drop"

L'effet Alpha Over.

Grâce au canal alpha (le canal de transparence), le résultat s'appuiera sur les zones de transparence de l'image. Si vous utilisez une bande provenant d'une de vos scènes Blender, les zones de transparence seront toutes les zones vides, là où il n'y a aucun objets. Ces zones ont une valeur alpha de 0.0. Si vous utilisez une bande vidéo, cette vidéo a une valeur alpha de 1.0 (totalement opaque).

Vous pouvez utiliser l'effet Alpha Over ("Alpha au-dessus") ou Alpha Under ("Alpha au-dessous") pour créer un compositing de votre(vos) scène(s) 3D au-dessus de cette vidéo. Le résultat sera que votre animation semblera appartenir au film. La courbe Ipo Facteur contrôle le taux de mélange entre le premier et le second plan. Les couleurs des zones transparentes de l'image de premier plan sont ignorées et ne changent pas la couleur du fond.

Sélectionnez deux bandes (⇧ ShiftRMB Template-RMB.png):

  • Avec l'effet Alpha Over, les bandes sont agencées dans l'ordre de leur sélection: la première bande sélectionnée est le fond, la seconde est superposée à la précédente. Le Facteur contrôle la transparence du premier plan, c-à-d qu'un Fac de 0.0 n'affichera pas du tout le premier plan, alors qu'un Fac de 1.0 recouvrira totalement le fond avec le premier plan (sauf dans les zones transparentes de ce dernier, évidemment!).
  • Avec l'effet Alpha Under, c'est le contraire: la première bande sélectionnée sert de premier plan, et la seconde sert de fond. De plus, le Facteur contrôle la transparence du fond, c-à-d qu'un Fac de 0.0 n'affichera que le premier plan (le fond est totalement transparent), alors qu'un Fac de 1.0 donnera le même résultat qu'avec Alpha Over.
  • Enfin, l'effet Alpha Over Drop fait l'intermédiaire entre les deux effets précédents: comme avec l'effet Aplha Under, c'est la première bande sélectionnée qui sert de premier plan, mais comme avec l'effet Alpha Over, le Facteur contrôle la transparence de ce premier plan.

L'illustration ci-dessus montre différents effets Alpha Over superposés. La bande sur la piste 1 (tout en bas) est rouge, et un chevron est au-dessus (piste 2). Ces deux bandes sont traitées par l'effet Alpha Over vers la piste 3. Mon toucan préféré est sur la piste 4, et la piste 5 contient le résultat de l'effet Alpha Over appliqués aux bandes des pistes 3 et 4. Le dernier effet ajouté est relié au canal 0 pour le rendu.

En activant le bouton PreMult Alpha dans le panneau des propriétés de la bande de premier-plan, les valeurs Alpha des deux bandes ne sont pas multipliées ou ajoutées. Utilisez cet effet quand vous ajoutez une bande de premier-plan qui possède un canal Alpha variable (des zones opaques, d'autres (plus ou moins) transparentes) sur une bande qui contient un canal opaque (Alpha=1.0 ou plus). Si vous remarquez une sorte de rayonnement, de halo, autour des objets du premier-plan, ou d'étranges zones de transparence en utilisant l'Alpha Over, alors activez le bouton PreMult Alpha.

L'effet Alpha Over Drop est assez semblable au fondu (Cross), mais met l'accent sur la deuxième image (celle du dessus), donnant un effet plus graduel que celui produit par un fondu comme Cross. Et bien évidemment, tous les effets Alpha respectent la transparence (canal alpha) des éléments, alors que Cross l'ignore.

Le degré d'alpha "utilisé", et donc le niveau du mélange entre les deux images, peut être contrôlé par une courbe Ipo. Donner à celle-ci une forme sinusoïdale, par exemple, pourrait faire apparaître et disparaître le premier-plan.

Effet Wipe

L'effet Wipe du VSE.

L'effet Wipe ("coup de torchon" ou "d'éponge", mais en vidéo-français, il s'agit d'un effet de type "Volet") est un effet de transition utilisé entre deux bandes. On parle de "Volet" car une de ses – premières – "versions" semble ouvrir (ou fermer) les volets (qui sont la première vidéo) sur la deuxième vidéo. Cet effet très flexible possède actuellement 4 types de transitions:

Clock ("Horloge")
Comme les aiguilles d'une horloge à l'ancienne, il tourne dans le sens des aiguilles d'une montre (ou dans le sens inverse si le bouton Wipe In est activé) à partir de la position "9 heures". À mesure qu'il tourne, il fait disparaître le contenu de la première bande pour faire apparaître celui de la seconde.
Iris
Comme l'iris (diaphragme) d'une caméra ou d'un œil, il révèle la bande suivante à l'intérieur d'un cercle qui grossit ou se rétracte. Vous pouvez "flouter" la transition, ce qui donne l'impression de l'encre imbibant du papier.
Double Wipe ("Double Volet")
Commence au milieu et "ouvre" vers l'extérieur pour révéler le contenu de la seconde bande. Il peut aussi "ouvrir" vers l'intérieur (Wipe In, comme si les "volets" disparaissaient dans le centre de l'image). Vous pouvez contrôler la direction et le floutage.
Single Wipe ("Volet Unique")
Révèle le contenu de la bande suivante par simple recouvrement. Les contrôles comprennent le réglage de l'angle, aussi pouvez-vous commencer par un coin ou un côté de l'image, et vous pouvez aussi flouter la transition.

Note: certaines "vieux" plugins contiennent des fonctionnalités similaires.

L'effet "Glow"

Exemple d'effet Glow appliqué à une photo.
En haut à gauche: photo de départ (Îles Lofoten, Norvège – source: wikipedia.fr);
En haut à droite: résultat de l'effet;
En bas à gauche: réglages de l'effet;
En bas à droite: résultat avec le bouton Only boost activé.

L'effet Glow ("lueur") fait briller des parties de l'image en travaillant sur son canal de luminance (luminosité). Il consiste en la superposition de l'image et d'une version modifiée de celle-ci, dont certaines parties où la luminosité dépasse un certain seuil sont floutées. Avec les propriétés de l'effet, vous pouvez contrôler ce seuil (Threshold:), ainsi que la limite supérieure à l'intensité de cet effet (Clamp:), un facteur multiplicatif de cette intensité (Boost factor:), la taille du flou (Blur distance:), et la qualité de celui-ci (Quality:). Le bouton Only boost vous permet de n'afficher/utiliser que la version "modifiée", sans l'image de départ. Pour "animer" l'effet Glow, mixez-le avec une image de base utilisant l'effet Gamma Cross, en passant de l'image de base vers l'image sur laquelle est appliquée l'effet.

L'effet "Transform"

Manual-VSE-Transform ex.gif

L'effet Transform est le couteau suisse de la manipulation d'images. Il met à l'échelle, déplace et tourne des images à l'intérieur d'une bande. L'illustration ci-contre montre ce qui peut être fait avec une unique image. Pour faire des transitions douces vers la transformation final, activez le bouton Ipo Frame Locked ("verrouillage de l'Ipo à l'image") et définissez une courbe dans la fenêtre Ipo (UI View IpoCurveEditor.png) en mode Sequence.

Manual-VSE-Transform prop.png

Avec la bande d'effet Transform sélectionnée, utilisez le panneau de ses propriétés pour régler l'effet:

(x,y)Scale (Start,End):
Réglage de la taille (échelle). xScale Start définit la largeur de départ, xScale End la largeur de fin, yScale Start la hauteur de départ et yScale End la hauteur de fin. Les valeurs supérieures à 1.0 augmenteront la taille originale, les valeurs inférieures à 1.0 diminueront cette taille.
(x,y) (Start,End):
Réglage de la position (décalage). x Start définit la position horizontale de départ, x End, celle de fin; les valeurs positives décalent l'image vers la droite, les valeurs négatives la décalent vers la gauche. y Start définit la position verticale de départ, y End, celle de fin; les valeurs positives décalent l'image vers le haut, les valeurs négatives la décalent vers le bas.
rot (Start,End):
La rotation se compte en degrés (360 pour un tour complet) et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Pour faire tourner une image dans le sens des aiguilles d'une montre, faites décroître la valeur de départ: par exemple, pour un tour complet, commencez avec la valeur 360 (rot Start:) et finissez à 0 (rot End:).


L'effet "Color Generator"

L'effet Color Generator ("générateur de couleur") ne s'applique pas à une bande existante, il en fabrique une nouvelle. Par défaut, à sa création, elle s'étend sur 50 frames, mais vous pouvez l'agrandir ou la rétrécir en déplaçant une de ses extrémités. Cliquez sur le sélecteur de couleur pour modifier la couleur (par défaut, c'est un gris). Utilisez cet effet pour créer un fondu (au noir ou autre couleur), en ouverture ou en fermeture (fade-in / fade-out).

L'effet "Speed Control"

L'effet Speed Control ("contrôle de la vitesse") déforme la bande temporellement, la rendant plus rapide ou plus lente. Une vitesse globale (paramètre Global Speed) inférieure à 1.0 ralentira la lecture de la bande, une valeur supérieure l'accélérera. L'accélération signifie que certaines frames seront "sautées", et la bande manquera donc d'image avant la frame de fin. Quand la bande manque d'images à afficher, elle répète la dernière; l'action semblera gelée. Pour éviter cet inconvénient, positionnez la bande suivante au-dessous de la bande accélérée, juste à la frame où vous voulez que le film se poursuive.

Utilisation pour un effet de ralenti ("Slow-Motion")

Ralenti (50%) utilisant l'effet Speed Control.

Supposez que vous vouliez raaaaaaaalentir votre bande. Vous devez affecter la bande vidéo sans affecter le frame rate (nombre d'images par secondes) global. Sélectionnez la bande et faites menu AddEffectSpeed Control. Cliquez LMB Template-LMB.png pour déposer la bande effet et pressez N pour faire apparaître le panneau des propriétés de bande (s'il n'est pas déjà ouvert). Réglez le paramètre Global Speed ("Vitesse globale") pour ajuster la vitesse. Pour réduire la vitesse de moitié, entrez 0.5. Maintenant, quand le curseur vidéo se trouvera à la frame 30, la bande n'aura joué que les 15 premières images du clip (en supposant bien entendu que vous ayez placé le début de votre clip sur la première image – frame 1).

Si vous voulez que les images suivantes soient elles aussi jouées, au ralenti, coupez la bande en deux (K), décalez la seconde partie (parce que la première joue plus longtemps (sur plus de frames) qu'elle ne l'affiche dans la fenêtre) et ajouter un autre contrôleur de vitesse, comme l'illustration le montre ci-contre. Quand la bande de la piste 1, modifiée par la bande effet se trouvant sur la piste 3, se termine, la bande sélectionnée à la piste 2 commence, modifiée par son propre effet dans la piste 3. Voilà le "tour de magie" à effectuer:

  • Sélectionnez la bande-source (la bande à ralentir), et dupliquez-la (⇧ ShiftD). Dans notre exemple, nous prenons une bande-source d'une durée de 20 frames;
  • Glissez le clone (la copie, que nous appellerons "bande-clone") au-dessus de la bande-source, de telle sorte qu'il commence à la moitié de la durée de la bande-source (donc à la frame 11 dans notre exemple), et déposez-le en cliquant LMB Template-LMB.png;
  • Cliquez RMB Template-RMB.png sur la poignée gauche de la bande-clone et réduisez-la pour que son début coïncide avec la fin de la bande-source (cliquez LMB Template-LMB.png pour confirmer la réduction – le début de la bande-clone sera donc à la 11eme image du clip original –;
  • Cliquez RMB Template-RMB.png sur la poignée droite de la bande-clone et glissez vers la droite pour lui ajouter 10 frames – cela lui donnera la taille originale du clip;
  • Ajoutez un contrôleur de vitesse à la bande-source, réglé à 50% de la vitesse globale (0.5);
  • Ajoutez un contrôleur de vitesse à la bande-clone, réglé à 100% de la vitesse globale (donc laissez Global Speed à 1.0). La subtilité qui se dissimule ici, c'est que vous indiquez à Blender, par ce contrôleur, de jouer 10 images du clip sur une durée de 20 frames (c'est le réglage que nous venons de faire), aussi n'avez-vous pas besoin de la ralentir davantage…

Et voila, c'est fait! Réglez le rendu de l'animation (pour cet exemple) à 40 frames et appréciez le résultat.

Pourquoi ne pas simplement étendre le clip original, vous demandez-vous (NdT: c'était exactement la question que j'étais en train de me poser…)? Et bien, le contrôleur de vitesse opère sur la base du nombre de frames qu'il doit afficher (comprendre: la longueur, en frames, de la bande d'effet), divisé par le nombre de frames qu'il va réellement afficher. Par exemple, si une bande fait 20 frames de long, et si vous spécifiez un facteur de vitesse de 50%, le contrôleur "sait" qu'il va devoir afficher 10 images. Si la bande est, disons, étendue pour couvrir 30 frames, l'effet affichera chacune des 10 images pendant 3 frames (3 x 10 = 30!). La compréhension de ces "mathématiques" vous aidera à être efficace et à réussir à faire faire ce que vous voulez à cet effet.

Dans certains cas très simples, étendre simplement la bande d'origine peut suffire. C'est une fonctionnalité pratique conçue pour faire des story-board ou remplir des vides. Ajoutez un contrôleur de vitesse, ne vous embêtez pas avec les courbes Ipo et tous les autres paramètres, rallongez simplement votre bande-source par la droite. Rappelez-vous que cela ne fonctionne que si votre bande source se termine effectivement à la position définie par son extrémité droite. Si cela n'est pas le cas (bande raccourcie à droite par un cut ou autre…), ajoutez-la d'abord à une méta-bande, et ralentissez cette dernière!

Utiliser le contrôle de vitesse pour faire de la "correspondance de frames"

Pour obtenir un contrôle encore plus fin sur le timing du clip, vous pouvez utiliser les courbes Ipo! Cela peut prendre différentes formes.

  • Dans la configuration par défaut, votre courbe Ipo fait correspondre la nième frame en entrée (c-à-d venant du clip de départ) à zéro, une ou plusieurs frames consécutives en sortie. Le facteur de "numéro de frame" vers "coordonnées Ipo" est de 100 à 1. Pour être concret: pour les courbes Ipo, l'axe des x correspond aux images d'entrée – la position x=0.0 correspond à la frame 0, la position x=0.5, à la frame 50, etc. L'axe des y correspond aux images de sortie (même principe: y=0.0 pour la frame 0, y=1.0 pour la frame 100, etc.). C'est suffisant si vous voulez ajouter de simples effets de clignotement.

L'effet Speed Control peut en faire encore plus pour vous. Vous pouvez le régler à l'image près! En clair: vous avez une certaine position à laquelle une certaine image devrait être affichée (peut-être pour synchroniser une bande vidéo à une bande audio), Blender ajustera en douceur la vitesse pour que cela se produise.

  • Vous pouvez désactiver la mise à l'échelle sur l'axe des x en activant le bouton IPO-frame locking. Cela signifie que les numéros des frames d'entrée sont identiques aux coordonnées x de la courbe Ipo (on passe en coordonnées absolues).
  • Vous pouvez désactiver la mise à l'échelle sur l'axe des y en désactivant Scaling [0-1]. Cela signifie que les numéros des frames de sortie sont identiques aux coordonnées y de la courbe Ipo.

Après cela, utilisez le panneau des propriétés de la fenêtre Ipo (N) pour placer vos points de contrôle à l'image près.

Changer le "frame rate"

Vous pouvez utiliser le contrôleur de vitesse pour changer le frame rate (nombre d'images par secondes, fps) d'une vidéo. Si vous rendez votre vidéo dans une séquence d'images fixes (comprendre: au lieu de créer un fichier vidéo, Blender créera autant de fichiers-image qu'il y a d'images dans la séquence), vous pouvez augmenter ou diminuer le nombre de fichiers-image créés, en utilisant une valeur de Global Speed ("Vitesse Globale") supérieure ou inférieure à 1.0. Par exemple, si vous capturez une vidéo de 5 minutes à 30 fps (Vidéo NTSC) et que vous voulez la transformer en format cinéma (24 fps), vous devez entrer une Global Speed de 30/24, soit 1.25 (et activez donc le bouton Enable Frame Blending, pour adoucir les "saccades" produites par cette conversion). Au lieu de produire 5 × 60 (durée du film en secondes) × 30 (fps) = 9000 frames, Blender produira 9000 / 1.25 = 7200 frames (5 × 60 × 24). Dans ce cas, vous réglez Sta: à 1 et End: à 7200, vous réglez le format de sortie des images sur "Jpeg", 30 fps, et un ensemble de fichiers images allant de "0001.jpg" à "7200.jpg" sera créé, mais ces images couvriront en réalité les 9000 frames du film: le fichier image "7200.jpg" sera identique à la frame 9000. Quand vous lirez cette séquence d'images fixes dans votre film .blend à 24 fps (24 images par secondes), votre bande durera exactement 5 minutes.