From BlenderWiki

Jump to: navigation, search
Blender3D FreeTip.gif
IMPORTANT! Do not update this page!
We have moved the Blender User Manual to a new location. Please do not update this page, as it will be locked soon.

Configurer votre Blender

L’installation générique de Blender a des tonnes de fonctionnalités et est plutôt sympa. Quand vous installez une mise-à-jour, il y a quelques trucs que vous voudrez faire :

  • “Pointer” Blender vers les ressources sur votre machine.
  • Copier et faire des tests de régression sur vos scripts python personnalisés.
  • Indiquer à Blender où sont les plugins de séquence et texture.
  • Personnaliser vos dispositions d’écran pour l’animation, le modelage, les matériaux, le montage et le scripting.
  • Définir le dossier de sortie par défaut de vos animations.

La fenêtre du haut contient toutes les préférences utilisateur (User Preferences), y compris un onglet File Paths (chemins de fichier) que vous devriez régler. Ensuite, allez dans votre dossier /Blender/Scripts/ et copiez les scripts non-distribués dans votre dossier .blender/scripts. Vos chemins de plugins texture et séquence sont dans les User Preferences, et je conserve les miens dans leur propre dossier /Blender/bin. Vos différentes dispositions d’écran sont sélectionnables dans la liste déroulante de gauche, en haut de l’écran. Vous pouvez redimensionner et reconfigurer chacune d’elles à votre goût (pour les débutants, les réglages par défaut devraient faire l’affaire). Si vous cliquez sur le bouton Render, vos animations seront placées (par défaut) dans le dossier indiqué par le champ Render, et vous pourriez souhaiter le placer dans votre dossier temp. Pour finir, enregistrez vos changements avec CtrlU.

Blender3D FreeTip.gif
Info
Le raccourci CtrlU enregistre tous les réglages tels qu’actuellement définis dans le fichier Blender par défaut (qui est généralement appelée .B.blend). Les réglages du fichier Blender par défaut sont lus quand Blender démarre, ou quand CtrlX est pressé pour démarrer un nouveau fichier. Si vous changez accidentellement les réglages de votre fichier Blender par défaut, il y a deux manières de retrouver les réglages d’usine :
  • Allez dans le menu File et sélectionnez Load Factory Settings, une fois cela fait pressez CtrlU pour enregistrer les réglages d’usine tout juste rechargés dans le fichier Blender par défaut. Si vous avez une ancienne version de Blender, cette méthode peut ne pas être disponible, dans ce cas essayez la seconde.
  • Supprimez le fichier .B.blend (son emplacement peut varier suivant le système d’exploitation, vérifiez pour le votre), et quand Blender est relancé, il le re-créera avec les réglages d’usine.


Mettre en place une structure de dossier utilisateur

Si vous êtes nouveau dans l’installation de Blender sur votre PC, vous pourriez souhaiter rester organisé, car vous accumulerez rapidement beaucoup de modèles, textures, images, fichiers .blend, fichiers .zip, scripts, etc. Mélanger tout ça dans un seul dossier entraîne la confusion, il vous est donc recommandé de prendre quelques instants pour créer quelques dossier et garder le tout organisé. Ce qui suit est une recommandation basée sur quelques années d’expérience, mais n’est en aucun cas la seule organisation possible. Il y a également des outils libres pour vous aider à gérer de plus gros projets (par ex. CVS/Subversion et Verse), de même que des systèmes de gestion de documents, mais tout cela dépasse le cadre de ce document.

Pour les utilisateurs occasionnels, voici une suggestion de structure à créer sur le disque dur de votre machine :

  • C:\Blender – Un dossier partagé contenant les sous-dossiers suivants :
    • \bin\ – Binaires téléchargés (exe d’installation), utilitaires et add-ons comme Yafray, Python, Gocubic, Panocube, Virtual Dub, etc.
    • \examples\ – Travail effectué par d’autres (images, films), pour étude.
    • \lib\ – Une bibliothèque de matériaux de référence (plus de détails là-dessus plus tard).
    • \man\ – Manuels utilisateur, guides pdf comme “Blender Basics”, vidéos d’experts, carte de référence (en) et notes “how-to” personnelles.
    • \play\ – Votre propre terrain de jeu, un dossier “bac-à-sable” où sauver les fichiers .blend de vos expérimentations.
    • \script\ – Scripts python (en) qui ne sont pas distribués avec Blender.
    • \tmp\ – Un endroit pour les résultats temporaires, de “swap”.
    • \tut\ – Tutoriels “how to” collectés sur le web. Il y a beaucoup de vidéos et de pages web de disponibles (sauvegardez-les en tant que pages web complètes).
    • \util\ — Utilitaires Blender, comme Make Human (en), World Forge (en), et Tree Generator (en).
    • \work\ – Et last but not least, si vous vous lancez effectivement dans un vrai projet qui peut évoluer hors du bac à sable, placez-le ici.

Explication des répertoires

Le dossier principal est /Blender/, que je conserve sur XP sous /Shared Downloads/. Créez un sous-dossier /Blender/bin/ pour conserver les binaires téléchargés ou fichiers exe d’installation, et n’importe quels autres exécutables associés à Blender, comme YafRay, et quelques chouettes DLLs dont vous aurez besoin pour étendre les fonctionnalités de Blender.

  • Bibliothèque : Je sais bien que vous voulez recréer le monde, mais il y a déjà quantité des modèles et autres disponibles sur le web, créés par d’autres créatifs. Pour conserver ce trésor de savoir tout près, créez une bibliothèque (/Blender/lib/). Des sous-répertoires pourraient être /mesh (pour les fichier .blend de meshes), /tex pour les images de texture, et /pic pour les images de référence. Mon dossier /blender/lib/mesh a des sous-dossiers /animal, /human (humain), /machine, et /house (maison), pour n’en citer que quelques uns, contenant des fichiers .blend de modèles de ce type de choses. Le dossier /tex a un ensemble de sous-dossiers similaire, avec des jpeg et même des fichiers .blend contenant des réglages de matériaux courants utilisés pour colorer et peindre des objets. Mon dossier /tex contient des sous-dossiers /nature, /buildings (bâtiments), /painted (peint), et /metal (métal). Le dossier /pic contient des photos de référence de gens (Angelina Jolie), de visages (ma sœur), d’accessoires, ma voiture (une Dodge Viper – NdT : on va le croire…), et d’autres images de référence et concept art que je veux utiliser comme référence quand je modèle.
  • Manuels et guides utilisateur : Créez un dossier /Blender/man/ pour contenir les manuels utilisateurs et fichier de guide, que ce soit en format html, word (.doc), et/ou .pdf. Il y en a quelques uns dans le coin. Utilisez aussi ce dossier pour conserver des copies locales des pages de ce wiki, pour consultation hors-ligne.
  • Tutoriels : Il y a beaucoup de tutoriels disponibles au téléchargement. Créez un dossier /Blender/tut/ pour conserver les bons tutoriels que vous rencontrez. Certains sont hébergés sur des sites persos et peuvent disparaître, donc si vous trouvez un tutoriel qui vous aide, téléchargez-le dans ce dossier.
  • Scripts Python : Blender utilise un langage de script, Python, pour étendre ses fonctionnalités. Il y a des douzaines de ces scripts qui peuvent être chargés dans Blender. Dès que vous en trouvez, enregistrez-les dans le dossier /Blender/script/, avec tout fichier batch que vous pourriez créer pour faire des sauvegardes, etc.
  • Utilitaires : Blender a évolué au point d’avoir des programmes complets qui créent des choses fantastiques. Gardez vos Make Human (en) et World Forge (en) (par exemple) dans /Blender/util/.
  • Allez-y ! : Et maintenant, vous avez besoin de votre propre espace, jeune padawan. Créez les dossiers /Blender/play/ et /Blender/work/ pour héberger vos fichiers d’expérimentation, et, pour quand vous avez un vrai projet sur lequel travailler, vos fichiers de travail. J’ai utilisé Blender pour créer une pub, un documentaire sur le Niger, et un brevet (patent ?, #6,796,205), j’ai donc un sous-dossier dans /Blender/work pour chacun de ces projets. À l’intérieur, un ensemble de dossiers /tex, /pic, /render, et /wav pour stocker respectivement les textures, images, rendus et fichiers son. Les fichiers .blend sont conservés dans le dossier work/xxx/, où xxx est la version raccourcie du nom du projet. Le dossier /Blender/play/ est vaguement organisé en Yafray, anim (animation), Lighting (éclairage), et autres – en fait, un tas de déchets dans lequel je farfouille quand je me rappelle que j’ai réussi quelque chose comme (insérer le problème actuel), mais ne peux me rappeler comment !

Accès Internet

Blender est une application pouvant utiliser le web, en ce que deux de ses exécutables peuvent accéder à Internet (et donc peuvent être détectés par votre firewall) :

  • Blender Foundation\Blender\blender.exe – L’application principale.
  • Blender Foundation\Python\pythonw.exe – L’interpréteur de script Python.

De plus, Blender peut lancer votre navigateur web (comme Firefox) pour accéder à Internet, par exemple quand vous accéder à Help » Manual.

Un accès à Internet n’est pas nécessaire pour les opérations standard avec Blender. Cependant, vous en aurez besoin pour accéder au manuel et à d’autres ressources en ligne.