From BlenderWiki

Jump to: navigation, search
Blender3D FreeTip.gif
IMPORTANT! Do not update this page!
We have moved the Blender User Manual to a new location. Please do not update this page, as it will be locked soon.

Structure de la gestion des scènes

La gestion des scènes et l’importation/ajout depuis une bibliothèque sont basés sur le système de données et de bibliothèques de Blender, ce serait donc une bonne idée de lire d’abord cette page du manuel si vous n’êtes pas familier avec les bases de ce système.

Blender peut être utilisé pour créer quelque chose d’aussi “simple” qu’une scène ou image unique, mais aussi pour un film entier. Un film est souvent constitué de trois parties :

  1. Introduction – Conflit.
  2. Évolution, montée de la Tension.
  3. Paroxysme – Résolution.

Chaque partie contient quelques scènes, ensemble d’éléments et de réglages définissant le lieu de l’action (NdT : traduction incertaine de : “Each act contains a few scenes, settings where the action happens.”). Chaque scène est tournée, filmée dans un décor ou un emplacement (raisonnablement) unique. Chacune a un ensemble d’accessoires et de décors (backdrops). Une scène est constituée d’un ensemble de plans, dans lesquels les acteurs jouent (de manière convaincante – enfin, on l’espère) une action précise. Ces plans durent généralement quelques secondes.

Plan-séquence
Parfois, un seul plan peut durer plusieurs minutes : c’est un plan-séquence, qui à l’extrême peut constituer à lui tout seul une scène. Technique difficile à maîtriser si l’on ne veut pas endormir le spectateur !


Un fichier .blend est conçu pour être capable de contenir un film entier. Il peut avoir plusieurs scènes. Une Scene est un ensemble d’objets, organisés en calques (layers). Au cours de votre progression dans le processus créatif, vous utiliserez un ensemble de dispositions des fenêtres dans Blender, spécialement étudiées pour vous aider à travailler efficacement à chaque étape de ce processus : modéliser les objets (personnages, accessoires, …), habiller vos “acteurs” et créer le décor (assigner les matériaux), définir les actions (animation), rendre la vidéo, et produire (monter) le film. Vous pouvez retoucher ces dispositions de fenêtres, et même en créer de nouvelles, pour adapter Blender à vos besoins.

Planifier votre “timeline”

Les plans d’une scène sont constitués des mouvements de la caméra et/ou des acteurs dans la scène, durant quelques secondes. Le temps dans Blender se mesure en images (frames), et les vidéos sont généralement en 25 ou 30 fps (PAL ou NTSC), les films en 24 fps. Donc, pour un premier plan de cinq secondes, vous utilisez jusqu’à 150 images (30 fps × 5 sec). Donnez-vous un peu de marge, en commençant le second plan à l’image 250. Une scène d’une minute en vidéo NTSC (Amérique du Nord, Japon, …) contient donc 1800 images au final, et peut avoir été rendue sur 2500 images. Cette “timeline” vous permet ainsi d’avoir une marge de 700 images à supprimer, pour choisir les 1800 meilleures (30 fps × 60 sec) – sans tenir compte des transitions.

Multiples caméras
Vous pouvez avoir plusieurs caméras dans une scène, utilisées pour différents plans, et sélectionner la caméra active au moment du rendu d’un plan.