From BlenderWiki

Jump to: navigation, search
Blender3D FreeTip.gif
IMPORTANT! Do not update this page!
We have moved the Blender User Manual to a new location. Please do not update this page, as it will be locked soon.

Les nœuds de compositing vous permettent à la fois de composer et d'améliorer une image (ou une vidéo). Avec eux, vous pouvez "coller" deux plans ensemble et coloriser la séquence obtenue, le tout simultanément. Vous pouvez améliorer les couleurs d'une seule image ou d'une vidéo entière, de manière statique ou dynamique (changeant avec le temps). Vous utilisez ainsi les nœuds de compositing à la fois pour assembler des plans entre eux (montage), et les améliorer (post-processing).

Système de compositing par défaut.

Pour travailler sur votre image (ou animation), vous utiliserez des nœuds pour l'importer dans Blender, la modifier, la mélanger à d'autres, et finalement l'enregistrer. Pensez aux nœuds comme à des ouvriers sur une chaîne de montage. Chacun d'eux exécute une tâche élémentaire sur le produit, avant de le passer à l'ouvrier suivant. La chaîne de montage est appelée un "thread" (NdT: ~= "fil", mais je préfère le terme anglais…), et les données (images ou autres) entrent et sortent d'un nœud par des "prises" (en anglais, "socket"). Vous connectez un nœud à l'autre en les reliant par un thread allant d'une prise de sortie de l'un à une prise d'entrée de l'autre. Un ensemble de nœuds reliés entre eux forme un "système (de nœuds)" (NdT: le terme anglais est "noodle", qui signifie "tête" pour les américains, et "andouille" pour les anglais! Reconnaissons toutefois qu'au pluriel, il désigne aussi les nouilles – qui a pensé aux spaghetti?). L'exemple ci-dessus montre le plus simple des systèmes de nœuds; un nœud d'entrée fournit la vue caméra à un nœud de sortie permettant de la récupérer.

Vous créez un système de nœuds en utilisant une fenêtre Node Editor ("éditeur de nœud"). Avant d'aller plus loin, vous devriez lire la section sur le Node Editor.

Définition: Image
Nous utilisons le terme "image" pour nous référer à une image unique, une série d'images numérotées qui, lors d'un affichage rapide type "carnet animé", forment une séquence animée, une seule image d'un plan vidéo, ou un plan vidéo entier. Nous utiliserons aussi parfois le terme anglais "frame", qui désigne une image d'une séquence animée ou d'une vidéo.


Tous les nœuds ont un ensemble similaire de contrôles et conventions. Pour plus d'informations sur ce point, voyez "Utiliser les nœuds".

Accéder aux nœuds et les activer

Sélectionner la fenêtre Node Editor.

Accédez à une fenêtre Node Editor et activez les Composite Nodes en cliquant sur l'icône représentant un visage.

Barre d'en-tête du Node Editor avec Composite Nodes activé.

Pour activer les nœuds de compositing, cliquez sur le bouton Use Nodes. Blender crée alors un système par défaut, constitué de deux nœuds reliés entre eux.

Utiliser les nœuds de compositing.

Pour exploiter ce mini-système, vous devez maintenant dire à Blender d'utiliser le système de nœuds de compositing ainsi créé pour effectuer le post-processing de son rendu. Pour cela, passez dans le contexte Scene (en cliquant sur le bouton idoine, ou avec F10) et activez le bouton Do Composite situé sous le bouton ANIM. Cela force Blender à effectuer, après son (éventuel) rendu, les opérations programmées par le système de nœuds de compositing.

Travailler avec un système de nœuds de compositing

Vous avez maintenant votre premier système, un nœud d'entrée RenderLayer relié à un nœud de sortie Composite. À partir de là, vous ajoutez et connectez des nœuds sur une espèce de plan de travail, jusqu'à votre pleine satisfaction (ou que votre mémoire physique soit pleine, ça dépend). Il y a beaucoup de types de nœuds différents, effectuant beaucoup de choses différentes. Ceux-ci sont décrits dans les pages suivantes.

À mesure que votre système de nœuds grandira, vous aurez besoin de le garder bien organisé. Essayez d'arranger la "chaîne de montage" de gauche à droite et de haut en bas. Vous pouvez aussi regrouper plusieurs nœuds en un seul "super-nœud", comme expliqué ci-dessous.

Grouper des nœuds de compositing

La taille de votre système de nœuds augmentant, vous trouverez peut-être pratique de regrouper plusieurs nœuds ensemble. Blender vous permet d'en créer à volonté.

Panneau: Node EditorNode Composition

Menu: ⇧ ShiftAGroups

Les systèmes de nœuds peuvent devenir assez complexes. Blender vous permet de regrouper un ensemble de nœuds pour à la fois épargner de l'espace de travail et vous aider à mieux visualiser les effets du système sur un(e) matériau/image. L'entrée du menu correspondante montre les noms des groupes que vous avez déjà définis. Cliquer sur l'un d'eux l'ajoutera au système courant.

Créer un groupe de nœuds

Un groupe est créé en sélectionnant (clic ⇧ ShiftLMB Template-LMB.png) tous les nœuds que vous voulez y placer, puis en cliquant sur le menu NodeMake Group (ou CtrlG). Le groupe de nœuds est affiché avec une barre verte, et son nom dans un champ éditable. Cliquez ⇧ ShiftLMB Template-LMB.png sur le nom pour le modifier en quelque chose de plus descriptif. La(les) prise(s) d'entrée du groupe est(sont) celle(s) disponible(s) (non-utilisées) dans les nœuds du groupe, de même pour la(les) prise(s) de sortie.

Éditer les groupes de nœuds

Vous pouvez sélectionner un groupe et taper ⇆ Tab (ou sélectionner l'entrée du menu NodeEdit Group) pour y entrer/en sortir.

Dégrouper des nœuds

Vous pouvez sélectionner un groupe et taper AltG (ou sélectionner l'entrée du menu NodeUngroup) pour dégrouper les nœuds qui le constituent.

Exemple

Un groupe de compositing "FonduAuNoir" pourrait être constitué d'un nœud Time relié à l'entrée Factor d'un nœud RGB Curve. La courbe générale du nœud RGB Curve serait une ligne horizontale à zéro (c-à-d que toute [couleur d']entrée produira du noir – 0.0). Le nœud Time fait démarrer le Factor du nœud RGB Curve à 0.0 (pas d'effet sur l'image d'entrée), puis le fait progressivement grimper à 1.0 (effet total, sortie noire quelque soit l'entrée). L'animation en entrée sera fondue au noir (en fermeture) sur le laps de temps réglé dans le nœud Time.

Quelques exemples d'utilisation des nœuds de compositing

Vous pouvez faire à peu près tout ce que vous voulez aux images avec les nœuds de compositing. Le "FonduAuNoir" ci-dessus n'en est qu'un exemple somme toute fort simple.

Une prise brute d'un acteur sur fond bleu – ou un objet 3D rendu par Blender – peut être superposée, incrustée dans un arrière-plan. En les mélangeant, vous obtenez un plan composite.

Vous pouvez modifier l'atmosphère d'une image:

  • Pour rendre une image plus "froide", on lui ajoute une teinte bleutée;
  • Pour indiquer un flashback ou un souvenir, l'image peut être adoucie;
  • Pour rendre la haine ou la frustration, ajoutez une teinte rouge ou renforcez le canal rouge de l'image. Le film "SinCity" en est l'exemple le plus extrême que j'aie jamais vu;
  • Un évènement saisissant peut être "durci" et plus contrasté;
  • Un sentiment joyeux – vous aviez deviné: jaune (même part de rouge et de vert, pas de bleu), pour la lumière, le soleil…
  • La poussière et autres éléments en suspension sont souvent ajoutés comme texture Cloud sur l'image, pour lui donner un peu plus de réalisme.